• Location bureaux Paris


  • Location bureaux Paris

    Paris et son quartier d'affaires La Défense vampirisent le développement des bureaux et des centres d'affaires du fait des transports en commun efficaces et fréquents. Louer un bureau à Paris, encore plus qu'ailleurs, nécessite de répondre à des critères très stricts sous peine de voir son dossier refusé



    Obtenir des garanties financières



    Pour obtenir un bail quel qu'il soit, un bailleur demandera de solides garanties financières notamment si l'entreprise est très jeune ou si son bilan financier est fragile. Une garantie financière a un coût, à l'image d'une assurance. Si l'entreprise démarre, elle pourra alors s'appuyer sur une banque, qui finance déjà le début de ses activités. En règle général, compte-tenu de la pression sur les espaces de bureaux à Paris, dont l'offre est inférieure à la demande, les bailleurs préféreront laisser vide un temps leur bien plutôt que de le louer à une entreprise sans garantie financière.



    Définir le bail et sa durée



    Un propriétaire peut proposer des biens à la location sur 6 ans (bail professionnel) ou 9 ans (bail commercial), avec un préavis de fin de bail de 6 mois. Ce bail classique permet de définir les loyers, mais peut exclure les charges, comme l'électricité, l'eau, le gaz, les services de gardiennage ou de nettoyage. Ces charges seront à payer par l'entreprise locataire des lieux.



    Le bail dérogatoire ou bail précaire permet de déroger à la règle des 9 ans du bail commercial. D'une durée de 23 mois, il permet au bailleur et au locataire de minimiser les risques. Il ne peut cependant être renouvelé, il pourra cependant être transformé à la fin du bail en en bail commercial classique.



    Il existe aussi une autre alternative, plutôt destinées aux très jeunes entreprises ou aux auto-entrepreneurs : le bail précaire. Cette dernière option permet de bénéficier de locaux sur de plus faibles durées. La manque de perspective quant à la croissance ou l'implantation de l'entreprise peut orienter les entrepreneurs sur cette option.



    La sous-location



    Des entreprises qui ont un problème de trésorerie peuvent être amenées à sous-louer leurs locaux à d'autres entreprises ou entrepreneurs. Très à la mode à Paris, la sous-location n'est légale que si le propriétaire bailleur est au courant de cette pratique.




    La sous-location est une alternative intéressante pour les jeunes entreprises qui ne peuvent pas se permettre de payer des loyers exorbitants dès le début de ses activités. De plus, les entreprises peuvent bénéficier d'infrastructure existantes, de salles de réunion ou même de matériel bureautique parfois sans surcoût supplémentaire. De plus, le bail est bien souvent moins contraignant, ne nécessite pas un préavis important et peut s'effectuer sur des durées nettement plus flexibles




    Passer par des professionnels de l’hébergement



    Des bureaux à temps partagé peuvent être loués par des professionnels de l’hébergement. La durée peut aller de 6 à 12 jours par mois, en fonction des besoins spécifiques de l'entreprise. Les jeunes poussent peuvent ainsi bénéficier de salles de réunion et d'openspace, mais aussi interagir avec d'autres sociétés et se créer un véritable réseau. C'est une solution récente mais en pleine expansion, rapide à trouver, flexible, et qui minimise au maximum les risques pour une jeune société.





    Plus d'infos :